Préparer l’entretien

  entretien

Bravo ! Vous êtes convoqué pour un entretien de recrutement. Votre CV, votre lettre ou votre contact téléphonique ont été convaincant. Il suffit  maintenant de ne pas commettre d’erreur.

Passons rapidement sur les conseils d’usage à savoir :

           ayez une présentation vestimentaire soignée mais non clinquante.

          Vérifier au préalable  le lieu du rendez-vous et préparez  votre itinéraire.

          Soyez courtois avec la personne qui vous accueille.

          Vous êtes déjà en scène et vous savez que tout se joue dans les premiers instants. Votre tenue, votre regard, votre bonjour sont autant d’indices que vous communiquez  à votre entourage. Soignez ce premier contact.

L’entretien va commencer.  Installez-vous  à la place qu’on vous a indiquée. Mettez  vous à l’aise, prenez des notes.

La première question qui vous sera posée sera : présentez-vous en quelques minutes. Il est interdit d’improviser. Que diriez-vous d’un acteur qui entre en scène sans connaître son texte ?  Cette présentation doit se faire en 3 minutes. Elle doit être préparée par écrit (1,5 pages) et apprise par cœur. Chaque mot doit être choisi. Eviter tous les mots à consonance négative, faits des phases courtes.

1-       Commencez par la présentation de votre état-civil (votre prénom, votre nom, votre âge votre situation de famille,  votre formation, les langues pratiquées.

2 – une présentation synthétique  (quelques mots)  de votre parcours.

3 –  Ensuite, déroulez votre parcours en commençant par le poste le plus ancien. Il faut donner des dates, la durée, l’entreprise, le poste, et ce que vous y faisiez. Soyez précis, donnez des chiffres, faites état de réalisations concrètes. Développer plus précisément votre dernière expérience. Poursuivre par quelques mots sur vos loisirs (si vous le souhaitez) et vous terminez par une question. Du style : « voilà brièvement présenté mon parcours avez-vous des questions à me poser ? »

Vous éviterez ainsi le silence qu’affectionnent particulièrement les recruteurs. Règles de base : ne jamais couper un silence. Vous seriez sûr de dire des bêtises.

Ensuite votre interlocuteur vous posera des questions sur vos compétences. Votre réponse doit toujours être brève mais précise. Convaincre c’est rassurer. Illustrez par une réussite et  communiquez  le résultat chiffré. C’est l’occasion de faire passer à votre interlocuteur que vous êtes sensible à la notion de résultat.

Ensuite vous seront posé quelques questions pièges. Ce sont toujours les mêmes questions ; alors préparons-les :

          Pourquoi voulez-vous changer d’entreprise ou pourquoi avez-vous quitté votre entreprise ?

          Citez trois principales qualités ?

          quel est votre principal défaut ?

          Pouvez-vous me donner un exemple de réussite ?

          Qu’est-ce qui vous intéresse dans notre entreprise ?

          Prendriez  et vous la place de votre patron ?

          Quelle serait votre première décision ?

          Combien voulez-vous gagner ?

Pour chacune de ces questions préparez des réponses  courtes et précises. À un trop en dire, vous risquez de donner des contres arguments.

Laissez  alors votre interlocuteur prendre la parole vous présenter le poste, l’entreprise, le contexte…

Plus il va parler, plus vous l’intéressez. Ne lui coupez par la parole, écoutez le, intéressez vous, relancez.

L’entretien touche à sa fin, il peut vous demander si vous avez des questions. Il serait très mal venu de n’avoir aucune question à poser. Préparez quelques questions ayant trait aux difficultés cachées ou aux perspectives d’évolution :

– S’agit-il d’un remplacement d’une création ?

–  S’il s’agit d’un remplacement ou est le précédent titulaire (a-t-il été muté ?  A-t-il été licencié ? A-t-il eu une promotion ????)

– S’il s’agit d’une création, le poste a-t-il été proposé en interne ? Sinon pourquoi ?

Vous voulez ainsi savoir si le poste est un piège ou si c’est un tremplin pour d’autres fonctions.

On arrive à la  fin de l’entretien. Il n’y a plus de questions, vous allez vous dire au revoir. Remerciez votre interlocuteur pour cet entretien et demandez-lui quelle sera la suite des événements. S’il doit se remettre au contact avec vous, demandez à quelle  échéance.

 

Si vous ne deviez retenir qu’une chose : Mettez vous à l’écoute et  Apprenez à vous taire !!!!

  

_____________________

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :